Oracle Ishtar pour sortir de l’emprise

26,00

Description

Oracle Ishtar pour sortir de l’emprise

Oracle Ishtar de Gabriel Sanchez (Auteur). 25 février 2021.

Un coffret de 44 cartes et son livret d’accompagnement.

Pour retrouver le pouvoir de la déesse qui sommeille en nous et nous inviter à emprunter le chemin de la reconstruction.

Découvrez la force d’Ishtar, divinité assyro-babylonienne symbolisant la femme guerrière, maîtresse de son destin.

Animée par l’amour, capable d’associer les opposés, elle est profondément moderne, messagère de la force pour briser les interdits.

Incarnant un féminin libre de toute tutelle masculine, jouissant de son propre pouvoir de femme indépendante, elle est déesse de la mort mais aussi gardienne de l’amour véritable.

ISHTAR est conçu pour venir en aide aux femmes victimes de pervers narcissiques.

Il conduit dans un univers où les émotions livreront leurs messages.

L’oracle est composé de quatre parties :
1 – L’Éveil de la déesse (reconnaître sa déesse intérieure)
2 – Le Pouvoir de la déesse (se protéger du pervers narcissique)
3 – La Gardienne de l’amour véritable (la reconstruction psychologique)
4 – La Lumière d’Ishtar (la guérison émotionnelle)

Biographie de l’auteur

Médium depuis l’enfance, Gabriel Sanchez est au contact des mondes invisibles. Pratiquant et passionné par les arts divinatoires et l’ésotérisme, il a entrepris de créer des supports de divination et de développement personnel, permettant à qui en a le souhait d’accéder et de développer cette communication sensorielle avec l’invisible et de créer ainsi une connexion avec l’âme, l’intuition. S’inspirant d’un univers ésotérique fidèle et onirique en y intégrant une notion spirituelle. Il est notamment l’auteur de l’ Oracle de la sorcière noire et des runes, paru chez le même éditeur.

* tarif indicatif – produit d’affiliation Amazon

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Oracle Ishtar pour sortir de l’emprise”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…